SAINT-JOSEPH ISTANBUL

L’histoire 

A cause de l’exiguïté des locaux le pensionnat fut transféré à Moda en 1864, l’externat restant à Beyoğlu. En Mars 1864, correspondant à l’année de l’hégire 1280, ils obtenaient du Sultan Abdülaziz un firman exprimant au maire de Kadıköy (l’antique Chalcédoine), Emin Pacha, la volonté impériale d’autoriser I’lnstitut des Frères à construire une école sur un terrain (3 hectares) leur appartenant.

Ce firman ayant été égaré, un second firman fut obtenu, du même Sultan Abdülaziz, en 1870 expriment, cette fois la volonté impériale au Vizir Hüsnü Paşa. La première pierre du nouvel établissement fut posée le 16 Août 1870, après que l’école de la rue Imam ait été victime du grand incendie qui détruisit Beyoğlu en Juin 1870. Les cours commencèrent le 2 novembre de la même année dans un bâtiment dont les classes occupaient l’espace compris entre le bureau actuel du directeur-adjoint Turc et l’ancien salon de coiffure. Ce bâtiment était en bois, sur fondations en pierre. II ressemblait beaucoup à I’actuel bâtiment central, avec sa terrasse et son fronton triangulaire. Mais il avait un étage de moins. Les plans prévoyaient un bâtiment beaucoup plus vaste. Ils furent rapidement exécuté, la réputation de l’école provoquant un accroissement rapide du nombre des élèves. Dès 1872 une aile Sud-Est fut construite, sur quatre étages, qui recouvrait la salle de jeu d’échec et le bureau du sous-directeur du Grand Quartier. Les fenêtres intérieures qu’on peut encore apercevoir dans la « dépense » sont un reliquat de ce bâtiment.

En 1874, l’aile Sud-Ouest vit jour. Elle comprenait le bureau actuel du Directeur-adjoint turc et la salle de théâtre. En 1885, la Maison Caporal fut construite comme logement de l’aumoôier et en 1888 l’aile Sud-Est fut prolongée jusqu’au préau.

Le bâtiment avait pris la forme d’un « U ». Il fut décidé d’en remplacer la partie centrale, en bois, par un bâtiment en pierre. Ce qui fut fait en 1895; on ajoutait un étage à l’ancien et on l’élargissait de 3 mètres. En 1900, Saint-Joseph comptait 300 pensionnaires. Les bâtiments étaient solides et spacieux. Pour fêter le début du siècle et le 300ème élève, toute l’école alla en promenade, en bâteau, sur le Bosphore, jusqu’à Beykoz.

En 1903 était créé l’lnstitut Commercial. Le sérieux des études et l’étendue des débouchés qu’il permettait furent cause d’un afflux important de candidats. Il fallut construire l’aile Nord-Est pour recevoir cet Institut. On fêta le 400ème élève par une seconde promenade sur le Bosphore. Enfin, en 1907 l’école prit son aspect définitif par la construction de l’aile Nord-Ouest. Il ne restait plus à faire que l’aménagement des terrains de jeux et des jardins, ce qui fut fait promptement.

Le célèbre Musée des Sciences Naturelles du Collège a été installé en 1910 par les Frères Possesseur Jean (dit Jean des Bêtes) et Paramont-Felix. Ces deux Frères collectionnaient insectes, roches et autres échantillons depuis quelques années déjà.

En 1912, au cours de la guerre Balkanique, le Directeur mit l’actuelle Maison Caporal à la disposition du Croissant-Rouge pour le soin des blessés revenant du front. Les Frères et les Soeurs y aidaient le médecin-chef Süreyya Paşa. Du 25 Septembre 1914 à Février 1919, les Frères durent quitter l’école du fait de la guerre. Les bâtiments furent utilisés par une Ecole Normale Supérieure.

L’école célébra son cinquantenaire en 1921 et son centenaire en 1971. Le nombre des élèves qui n’était que de 30 ou 40 à l’ouverture grimpa jusqu’à 1000. Puis, avec la fermeture des classes primaires il chuta à 700, nombre autour duquel il oscille aujourd’hui. (736 élèves, année scolaire 2006-2007)

Le Lycée Français Saint-Joseph est un établissement qui fonctionne sous le contrôle du Ministère Turc de l’Education Nationale. Il dépend de la Direction Générale des Etablissements d’Enseignement Privés. Son but est de former de bons citoyens pour la Turquie et de bons élèves pour les Universités. Il s’honore de compter parmi ses anciens élèves des anciens fameux  dans tous les domaines de l’activité nationale: soldats, politiciens, diplomates, professeurs, hommes d’affaires, sportifs, écrivains, artistes, etc…

Jusqu’en 1987 le Lycée Saint-Joseph ne recevait que des garçons. A cette date il ouvrit ses portes aux filles et devint mixte. Les premières demoiselles furent diplômées en 1996.

L’Amicale de Saint-Joseph fondée en 1971, la Fondation Educative du Lycée Saint-Joseph fondée en 1992 et l’Association Ecole-Parents coopèrent avec la direction de l’école pour la conduire vers des avenirs plus beaux et plus féconds.

Le lycée français Saint-Joseph a ouvert ses portes le 2 novembre 1870. Il est français, et reconnu comme tel par les autorités turques, par son histoire, son propriétaire, sa tutelle. Il relève de la direction générale des écoles privées au Ministère turc de l’Education Nationale où il est classé parmi les écoles étrangères. Le lycée français Saint-Joseph est depuis l’origine sous la tutelle des Frères des écoles chrétiennes (Saint Jean-Baptiste de la Salle), rattaché actuellement à la province du Proche-Orient, dont le siège est à Beyrouth, et qui regroupe les établissements lasalliens de Jordanie, Liban, Egypte, Israël, Palestine et Turquie. Fondé en 1680, l’institut des Frères des écoles chrétiennes assure la tutelle de plus de 900 établissements répartis dans plus de 80 pays. La tradition lasallienne est bien ancrée dans l’établissement : ouverture aux autres, respect des différences, développement de la personne dans sa totalité, enseignement de qualité basé sur l’observation et l’expérience.

Le lycée Saint-Joseph bénéficie d’atouts indéniables :

  * Une situation géographique unique : c’est le seul établissement francophone situé sur la rive asiatique, à 150 mètres de la mer de Marmara dans le quartier culturel de Moda,

  * Un patrimoine prestigieux : parc de 3,5 hectares, bâtiment classé, musées, archives…

  * Des équipements de pointe adaptés à une pédagogie moderne : laboratoires, salles informatiques, médiathèque, salle multimédia, site web…

  * Une renommée et une qualité d’enseignement qui le met en 1ère position des lycées français bilingues pour ce qui concerne le concours d’entrée en pré-lycée (en sept. 2003 : 596,273 points)

  * Une association d’anciens élèves structurée qui compte plus de 3000 membres et offre à ses adhérents services et réseau de relations

  * Une fondation active qui a créé successivement les écoles primaire et maternelle Petit Prince,

  * D’excellents résultats aux examens, non seulement dans le pourcentage de réussite, mais également dans la qualité des universités dans lesquelles les élèves ont pu s’inscrire. A l’étranger : universités américaines, canadiennes, françaises… En Turquie : Université du Bosphore, Université Technique d’Istanbul, Université de Galatasaray (25 admis en liste principale), etc…

Afin d’atteindre ces objectifs, nous nous efforçons d’enrichir une atmosphère de dialogue entre les différents acteurs du lycée grâce à des activités périscolaires (au niveau national et international). Nous espérons alors représenter un creuset dans lequel chaque élève sera l’alliage le plus précieux c’est-à-dire le témoin d’une interculturalité prompte à répandre les valeurs humanistes chères à la Turquie et à la France.

Les effectifs

  * Total : 1004 élèves.

  * 30 classes.

L’enseignement

  * Nombre total d’enseignants : 74 dont 16 Français, 6 doubles nationaux et 26 Turcs francophones.

Les classes préparatoires

  * 40 périodes de cours de 45 mn.

  * 32 périodes en français, 5 en turc, 2 en anglais.

Le lycée

  * 37 périodes de cours de 45 mn.

  * 55% des cours en langue française en moyenne.

Les régimes proposés

  * Demi-pension,

  * Externat.

Les partenariats

  * L’Institut Français d’Istanbul dont l’antenne asiatique est hébergée par Saint-Joseph,

  * Le Lycée Saint-Joseph à Dijon en France (jumelage).

Contact

Lycée Saint-Joseph

Dr. Esat Isik Cad. N° 76-78

34 710 Kadıköy – Istanbul

Téléphone : +90 (216) 336 17 28

Télécopie : +90 (216) 348 71 69

Site internet : https://www.sj.k12.tr/index.php/fr

Directeur Français: M. Paul Yves Georges

Türk Müdür Başy. : M. Ender Üstüngel